Actualités 

ANNABA/RENCONTRE WALI-PRESSE : « UN OUTIL AU SERVICE DUEVELOPEMENT ET DU PROGRES ».

La wilaya d’Annaba a abrité une rencontre du nouveau wali récemment installé, Djamel Eddine BERIMI, avec la presse locale écrite visuelle et parlée représentée par ses différents titres, d’expression Arabophone et Francophone.

Après un échange de civilités avec tous les présents et dans un cadre convivial, le wali donna un bref aperçu sur la situation socio-économique de la wilaya qui reste en deçà des différents programmes de développement inscrits et non lancés ou à l’arrêt par manque de coordination et de suivi rigoureux.

Les transports urbains sont également ciblés par leur remise en l’état et à l’image de la gare Kouche Nourdine qui doit être rénovée pour assurer pleinement son service au bénéfice de ses usagers.

Le dossier du tramway fera également l’objet de sa remise à l’étude après prise d’informations complètes pour reconstitution de son historique et par conséquent sa traçabilité.

Des exemples ont été donnés, telle la remise en état de la voierie de la ville d’Annaba, chef-lieu de wilaya, malgré la disponibilité des crédits estimés à 600 milliards de centimes, pas un centime n’a été consommé pour ces travaux, chose vraiment inadmissible pour une ville de cette importance, qui est classée faussement quatrième ville du pays.

La promotion immobilière au niveau de la wilaya a quant à elle a créé un frein au développement intégré par le simple fait de n’avoir pas respecté l’assiette foncière destinée aux groupes scolaires par exemple, contraignant les élèves du premier et deuxième palier à se déplacer vers d’autres localités pour suivre leur scolarité.

Des divers points soulevés, les assiettes foncières destinées aux investisseurs viennent également en handicap majeur pour les actions programmées au CALPIREF, qui connait d’ailleurs un arrêt provisoire en attendant les nouvelles directives pour sa réorganisation.

La nouvelle ville de Draa Errich a été au centre des débats concernant les retards de réalisations, dus également à une mauvaise prise en charge.

En effet parmi ces insuffisances, l’EPIC crééé pour cette nouvelle ville et chargée de la coordination inter-secteurs est absente sur le terrain puisque son siège se trouve à Annaba, le wali délégué vient juste de bénéficier de son siège aménagé dans les locaux de l’AADL.

Des directives ont été données pour planifier des rencontres de travail entre tous les opérateurs concernés et hebdomadairement pour rattraper une grande partie des retards cumulés, relevant beaucoup plus d’ordre organisationnel que financier.

Pour ce qui est de la maison de la presse, le dossier est tributaire de formalités statuaires pour permettre une éventuelle attribution règlementaire.

Un fructueux échange de vues entre les journalistes et le wali à permit l’instauration d’un climat de communication, tant par la disponibilité de la wilaya que l’engagement des médias présents à apporter leur soutien pour toutes actions visant au progrès et au développement de la wilaya et tous les niveaux.

Ammar Chouabnia.

 

 

 

 

 

 

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn