Actualités Economie 

Chétaibi/ Montage de restaurants en bois…un projet dans l’oubli

Dans le cadre du développement du tourisme au niveau de la wilaya d’Annaba, le secteur touristique a connu une dynamique sans précédent avec le lancement de plusieurs projets et des initiatives créatrices de valorisation des éventualités touristiques locales, et ce, afin de transformer La Coquette en région d’attraction touristique…

Malheureusement cela fait  une année que la belle région  de Chétaibi était en phase de réaliser un nouveau projet touristique, «  le montage de plusieurs restaurants en bois », au niveau de toutes les plages de la commune de Chétaibi, à l’exemple des Sables d’or, Fontaine romaine, la Baie Ouest, Sidi Akacha…etc.

Un projet qui a été présenté et réalisé par la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales. Un service qui était censé offrir non seulement des restaurants durables et écologiques, mais aussi élégants et luxueux, considérés comme un environnement de détente, pour passer du temps en famille et profiter de la nature.

Cependant ce rêve n’est pas encore réalisé, malgré la simplicité de la tâche. Cela aurait pu être une nouvelle stratégie de développement touristique qui aurait apporter ses fruits avec ce genre de projet et donner aux jeunes des emplois, voire une opération d’amélioration du secteur touristique, vu que le projet du montage des restaurants en bois, a été entamé juste après l’achèvement du projet de remplacement de l’ancien système d’éclairage public, par un réseau d’éclairage en LED de la corniche de Chétaibi avec tout l’effet escompté.

Il convient d’ajouter que le village Chétaibi est parmi les meilleures zones balnéaires du pays, avec l’une des plus belles baies du monde, un véritable don du ciel. Ce village est un merveilleux dessin architectural, englobant la nature, la montagne et la mer. Chetaibi, une commune en exercice depuis près d’un siècle et demi mais, à cause d’irresponsabilité et de l’ignorance des services concernés pour son développement, elle vit encore à l’heure de l’isolement et du néant.

Articles relatifs

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn