Actualités Info région 

Emigration clandestine : 12 candidats interceptés à El Chatt TARF

De nouvelles vagues de jeunes risquant leurs vies pour se rendre en Sardaigne sont signalées ces derniers jours dans la région, à la faveur d’un temps clément et de la propagation de la pandémie du coronavirus covid-19. Situation qui a incité les candidats à l’émigration clandestine à s’aventurer . 

Une tentative d’émigration clandestine vient d’être déjouée par les services de la gendarmerie nationale qui ont arrêté une douzaine de jeunes tentant de rejoindre leur embarcation de fortune, signalent des sources concordantes. Ces candidats issus de la région ont été appréhendés, cabas et autres effets à la main, alors qu’ils s’apprêtaient à risquer leurs vies. Une patrouille des services de la gendarmerie nationale les repérant, ont pu déjouer leur tentative. En quête d’un avenir plus clément, ces candidats ne reculent devant rien pour parvenir à leur but. Ces nouveaux ‘’aventuriers ‘’ voulaient profiter du beau temps pour tenter le voyage de la dernière chance.  Il va sans dire que le retour des conditions climatiques favorables a encouragé ces jeunes Harraga à tenter l’aventure, bravant la mort ainsi que les risques d’emprisonnement qu’ils
encourent une fois arrêtés et estés en justice. C’est le cas en tout cas de tous ceux qui comparaissent régulièrement devant la justice pour  répondre des chefs d’inculpation qui leur sont reprochés, à savoir la tentative d’émigration clandestine à destination de la Sardaigne à bord d’embarcations clandestines.
Les candidats épinglés  dénoncent rarement les noms des barons, contrôlant en toute quiétude ce réseau. De plus en plus de jeunes, sexe et âges confondus, prennent tous genres de risques dans l’espoir d’un lendemain meilleur. Pour ce faire, ils ne reculent devant rien défiant  la mort qui les guette à tout moment et préférant tenter le tout pour le tout.

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn