Actualités Info région 

JIJEL : UN SCANNER POUR L’HOPITAL D’EL MILIA

Un scanner flambant neuf a été mis en service, hier samedi à El Milia, à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, à la grande satisfaction des populations de cette localité, située au sud-est de Jijel.

La cérémonie inaugurale a été présidée par le wali, Abdelkader KELKAL, en compagnie de plusieurs responsables civiles et militaires de la wilaya, au niveau de l’établissement public hospitalier (EPH) Bachir Mentouri de cette ville.

Le cout de cet équipement est de cinquante (50) millions de dinars. Sa disponibilité sur place va éviter les déplacements aux citoyens de cette localité qui, pour de tels services, étaient contraints de les faire dans d’autres villes.

Le chef de l’exécutif de la wilaya a mis à profit sa présence dans les lieux pour rendre hommage aux personnels médical, paramédical et aux auxiliaires de la santé pour leur disponibilité et leur dévouement, en cette période de crise sanitaire générée par la pandémie de coronavirus. Il a également écouté avec attention leurs doléances et préoccupations dans le cadre de leur travail dans les structures sanitaires.

La délégation officielle a également inauguré et baptisé une polyclinique au nom du chahid Farah Abdellah ben Mohamed, une structure qui a couté 80 millions de dinars pour sa réalisation et trente (30) autres millions pour son équipement en matériel médical et paramédical, selon le directeur de wilaya de la Santé, par intérim.  En tous cas, c’est un nouvel acquis pour le secteur de la santé qui vient en renfort du patrimoine actuel face à une demande de plus en plus pressante, dans cette commune populeuse. On indique que d’ici le mois d’août prochain, cette polyclinique fonctionnera 7 jours sur 7.

Toujours dans la commune d’El Milia, il a été procédé à l’inauguration d’un terrain sportif de proximité au niveau de la cité d’habitation « 312 logements » que les responsables de la wilaya ont visitée, après les initiatives louables prises par les jeunes résidants pour mener à bien différentes actions de nettoyage, assainissement, plantation d’arbustes, décoration et fresques murales permettant d’embellir et d’améliorer le cadre de vie des habitants dudit quartier.

Des opérations réalisées pendant la période de confinement partiel qui a concerné la wilaya de Jijel et ses environs. Il faut dire que ce travail entrepris par des jeunes a redonné un nouveau look à El Milia, une ville qui a commencé à sombrer dans la décrépitude au plan physique.

El Milia qui compte une centaine de localités, villages et hameaux abrite aujourd’hui le complexe sidérurgique de Bellara, deuxième complexe sidérurgique d’Algérie après celui d’El Hadjar, dans la wilaya de Annaba. En plus d’une méga-centrale électrique en cours de réalisation.

Foyer de nombreuses batailles face aux colons français, la région – déclarée zone interdite — est considérée comme l’un des piliers de la guerre d’indépendance et de la lutte contre l’armée coloniale.

 Durant le 20 août 1955 et les jours qui ont suivi, les combats ont été les plus acharnés, faisant subir aux troupes coloniales françaises des pertes énormes. Le colonel Zighoud Youcef a été amené à affirmer « Si nous avons perdu militairement et gagné politiquement dans le nord-est du Constantinois, c’est-à-dire à Skikda et sa périphérie, je peux vous dire que nous avons gagné militairement et politiquement dans le nord-ouest du Constantinois, et plus particulièrement à El Milia », selon des sources de presse.

Au cours de la journée de samedi, les responsables de la wilaya se sont rendus à Sidi Abdelaziz (36 km à l’est de Jijel), pour la mise en service du réseau gazier dans des quartiers de cité littorale, notamment dans les lieux-dits Timdiken et Ballouta.

Les festivités marquant le 58ème anniversaire de l’indépendance national et de la jeunesse se poursuivront ce dimanche 5 juillet avec d’autres manifestations prévues au programme.

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn