Actualités Entreprise et Finance 

Adel Bensaci, président du conseil national consultatif de la petite et moyenne entreprise :” L’application du décret de la sous-traitance aura permis de sauver 360 entreprises, créer 500 et générer 60 mille postes d’emploi, pour le marché des hydrocarbures seulement”.

S’exprimant , hier , sur les ondes de la radio nationale , le président du conseil national consultatif de la petite et moyenne entreprise , Adel Bensaci a indiqué qu’après plusieurs consultations où ils ont rencontré plusieurs personnes mis à part les autorités compétentes, d’opérateurs économiques  qui sont réellement dépités et c’est un appel du cœur qu’il lance parce que beaucoup de chefs d’entreprises , beaucoup de familles algériennes qui sont dans l’attente de véritable application de ce plan d’action de ces propositions et qu’il a reçu aussi beaucoup de commentaires , c’est dire qu’il y a une perte de confiance qui s’installe. “Il y a des mois et des mois qu’on parle de ce plan de relance qu’on devrait mettre en place , mais rien n’est vu sur le terrain.” , a-t-il précisé . Et de poursuivre qu’il a vu des chefs d’entreprises qui ont des ménages et des familles impactées, non seulement par la Covid, mais précédemment par la chute des cours de pétrole du 2014 , avec une baisse de la demande publique  devenue une véritable hécatombe pour les entreprises et qu’à chaque fois qu’un ministre vient , on doit l’informer t nous devions l’entourer de ce que nous voudrions faire.” Nous avons des propositions remis auparavant et il y a celles qui ont été appliquées , notamment le décret de la sous-traitance qui donnait des avantages aux sous-traitants locaux puisqu’il n’auraient plus payé à l’importation des intrants  ni la TVA ? ni les droits douaniers , ce qui faisait de l’Algéerie une zone franche de facto , que ce soit à Adrar , à Jijel ,à Annaba , à Alger , à Tamarasset ou à Oran. Ces propositions là sont transformées en décret qu’on voudrait le voir appliqué tout simplement . On ne doit pas reprendre le cycle éternel de recommencement , alors que l’économie nécessite la stabilité et la sérinité. L’établissement d’un plan stratégique d’une ligne stratégique qui ayrait à suivre nos chefs d’entreprises. Evoquant le secteur de l’industrie automobile qui , selon les dernières déclarations du ministre de travail , a poerdu pas moins de 51 000 postes d’emploi , Adel Bensaci a indiqué que des dossiers de mandes des constructeurs automobiles sont fournis  et il y a des constructeurs qui ont reçu les autorisations de relancer la ligne e montage automobile afin de lever la pression sur l’automobile et récupérer ces postes d’emploi directs perdus avec plus 1000 emplois indirects dans divers secteurs inhérents. Et pour récupérer ces emplois , il faut redémarrer plus vite , a-t-il préconisé. Et d’élucider, pour ce qui est de la sous-traitance, que dans le secteur des hydrocarbures, avec les infrastructures qu’il dispose et qui importe chaque année plus de 3 à 4 milliards de dollars , comme équipements et pièces de rechange , si on suppose une intégration au marché de 500 millions de dollars , on pourrait sauver plus de 360 entreprises , crééer 500 entreprises et plus de 60000postes d’emploi.

Par : Abdelouahab Ferkhi 

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn