Actualités Sport 

L’ AS AIN M’LILA : EL JAMAIYA APRÈS SA SORTIE RATÉE FACE À L’ ENTENTE DE SÉTIF DOIT BIEN REVOIR SA COPIE…

La reprise de la deuxième phase du championnat national de football après quelques semaines de repos semble paraitre difficile par rapport à la première joute jouée malgré quelques difficultés et embûches rencontrées par l’ASAM plus particulièrement sr le volet financier.Après une série de belles victoires et de bons autres résultats à l’intérieur comme à l’extérieur de ses bases Jemaiyet Ain M’lila s’est fait prendre facilement lors de la rencontre en retard comptant pour la 14e journée de championnat national jouée le mardi passé (30/3/2021), au stade du 8 mai 45, par une jeune équipe  presque la deuxième formation du club   Sétifien appuyée par quelques cadres de la formation type.L’ ASAM s’est fait littéralement humiliée par des jeunes joueurs réservistes de l’Entente, menés par un AMOURA des grands jours, ce dernier a fait voir toutes les couleurs à la formation visiteuse qui, nous a habitué à terrasser les grandes équipes que se soit à ” Khelifi Touhami Zoubir ” ou même en dehors de ses terres.La belle série des bons résultats de la formation du coach Abdelkader Yaiche s’est arrêtée mardi au chaudron du 8 mai 45. Essoufflés, les hommes de l’ enfant d’Alger ont, le moins que on puisse dire, raté le match-test. Face à une redoutable équipe Sétifienne volontaire à souhait, frais physiquement, mûre tactiquement et parfaitement organisée sur le périmètre vert ont donné une leçon de réalisme à leurs homologues de l’ASAM.
Au grand dame de leurs supporters qui les ont suivi à Sétif même, s’expliquant mal, le forfait des partenaires de Amir Belaili a été dans un jour sans. Pour moult raisons objectives les M’lilis ont encore échoué leur sortie face à l’ogre Sétifien. Tétanisés par l’enjeu et l’identité de l’adversaire, les visiteurs,mal inspirées prennent un grand coup su la tête.” 4 buts à 0 est une raclée jamais encais-sée par la défense des Rouge et Noir depuis qu’ils sont dans cette ligue 1P. 
La défaillance psychologique a grandement plombé le rendement des joueurs M’lilis, payant cash l’absence totale de l’organisation habituelle et le schéma tactique à appliquer lorsqu’ils évoluent en déplacement, il y’a qu’à revoir le mode de jouer contre le CS Constantine, le NA Hussein Dey, le Paradou Athlétique Club le Mouloudia d’Alger, l’USM Alger et pas longtemps la belle stratégie adoptée contre le grand club du MC Oran. Le manque d’efficacité des attaquants, l’imperméabilité de la défense de l’ASAM et la multiplication des maladresses devant les bois advers- es, ont fait que les Rouge et Noir n’arrive-nt pas à trouver leur jeu habituel. Les blessures de certains cadres obligés de jouer sous perfusion a fait le reste. Voulant bien stopper la furia des attaqu-ants sétifiens, l’entraîneur Yaiche sentant le danger a procédé à plusieurs change- ments. Le joueur Hamia est l’exemple parfait d’une situation non facile à gérer par le coach ne pouvant continuellement faire avec le système ” D” pour colmater les brèches et pouvoir trouver des soluti-ons solutions à une machine dépourvue de ” pièces de rechange “.Face à une équipe Sétifienne en pleine forme et plus proportionnée sur le terrain qui a fait durant la première mi-temps l’essentiel des lacunes d’une équipe qui nous a habitué à mieux, en panne sèche, ont refait surface et montré les carences d’une formatioma faisant les frais d’une certaine négligence et de maladresses.  Les joueurs de Ain M’lila n’ont pas aussi déployés les efforts nécessaires quant à mettre fin aux incursions des attaquants Sétifiens qui croyaient dur comme fer et ont plié le match en première mi-temps.
Même s’ils sont à blâmer et critiquer sur la prestation face à l’ESS, les joueurs de la formation de Ain M’lila ont, au cours de cette première phase du championnat national de football, réalisé et il faut le préciser une bonne performance.Même s’il ont perdu avec un aussi grand score devant l’Ogre du football actuelle-ment,  ils n’ont pas à rougir de cet échec même si le score est assez conséquent pour une défense qui nous a habitué à bien défendre. C’est le score le plus lourd qu’à encaissé le gardien Boultif durant les 19 rencontres jouées.Bref la 4é défaite de la saison après celles de Médéa et Tlemcen à Ain M’lila même et de T.Ouzou à l’extérieur montre clairement les limites d’un groupe poursuivi par la guigne des blessures obligeant quelques bons éléments à souscrire des abonnements en infirmerieSans gros moyens financiers et des doublures dans les trois compartiments, ce groupe aura du mal à boucler un championnat de 38 matches durs et diffi-ciles les uns comme les autres.Intervenant en fin de parcours de cette phase aller, la défaite contre l’Entente de Sétif est un avertissement pour l’ensem-ble et des joueurs du staff technique, médical et administratif, qui devraient se pencher sur l’essentiel et parer au plus pressé. D’autant plus que le début de la phase retour du championnat verra l’ AS Ain M’lila faire deux sorties de suite et pas des moindres. Elle se rendra à Alger plus précisément à Belouizded pour affronter le CRB sur l’antre du 20 août et puis la semaine d’après ira sur la Hodna – M’sila pour retrouver encore une fois l’ équipe du NC Magra. 
Durant ce mercato, les joueurs de l’ASAM ont de belles journées ensoleillées devant eux pour pouvoir récupérer et se mettre convenablement et sérieusement au travail. L’ ASAM si vraiment ne veut pas connaître les déboires des mauvais résultats qui risquent de lui faire mal durant la phase retour est appelée à prendre conscience et à revoir sa copie, car la dernière défaite de Sétif peut lui causer des problèmes quant à la reprise de la deuxième partie du championnat qui s’annonce difficile et dur.

Par : Ammar Saghiri

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn