Actualités Sport 

L’ AS AIN M’LILA : AFFAIRE DU JOUEUR BOSSOF ( GB ) ET LA DISPARITION DU COACH ABDELKADER YAICHE AUX ENTRAÎNEMENTS .

La direction  du club de l’ASAM n’arrive toujours pas à trouver le motif et n’arrive pas à comprendre pourquoi l’entraîneur de l’équipe Yaiche est absent et ce depuis la défaite contre l’ESS en match de retard de la phase aller.Cette absence a bien intrigué et les responsables et les supporters du club. 
Selon les informations qui nous sont parvenues d’un proche du cercle du club il s’est avéré que le technicien Algérois a téléphoné au président du conseil de direction du club d l’ASAM le tenant informé qu’il ne reviendra et ne reprendra pas son travail d’entraîneur : ” Ya Rais je me dois de vous informer que je me retire du staff technique de l’ASAM pour des raisons de santé et de fatigue, ceci dit je ne suis plus entraîneur de l’équipe à partir de ce jour”. Pris dans la tourmente, Mr AMRANI n’a pas soufflé mot.” j’étais surpris, étonné et ne trouvant pas mots de réponse quant à la surprise de Mr Yaiche”,  et pourtant”, dit-il à notre interlocuteur, il n’y a apparemment aucun problème. C’est depuis la défaite amère de l’ l’ASAM lors du match de retard face à l’ESS que le coach A. Yaiche n’a plus donné signe de vie. Les responsables de l’équipe de Ain M’lila ont laissé passé l’ orage, prétendant que l’entraîneur reviendra à de meilleurs sentiments, mais n’y est, ce qui a obligé la direction du club a faire constater l’absence sur les lieux des entraînements de Mr Yaiche par un huissier de justice, lequel a verbalisé l’acte de l’effet. Comme il a été confirmé par le président Mr Cheded Bencid à notre correspondant du  National Éco, ” jusqu’à preuve du contraire, nous ne savons pas les vraies causes de l’absence de Mr Yaiche. Nous sommes surpris de leur absence lui et son adjoint Mr Martin” nous dit-il.
Selon les informations émanant de l’ent-ourage de la direction du club et vérifiées par nos soins pour ne pas dire n’importe quoi, les présidents AMRANI et CHEDED sont à la recherche d’un entraîneur qui pourra prendre les destinées du club et qui continuera sur la même dynamique des bons résultats de l’équipe….Pour l’instant nous dira le Boss Bencid Cheded, ” Nous espérons que notre ami Yaiche reviendra à de meilleurs sentimen ments, regagnera Ain M’lila et reprendra les entraînements avec ses joueurs qu’ils l’attendent avec patience, à défaut,  nous sommes dans l’obligation de le tenir informé des démarches à entreprendre par la direction du club “.
Le National Éco, voulant connaître s’il y’a d’autres raisons à part la défaite de Sétif qui peut-être était la goutte d’eau qui a fait débordé le vase, et a incité et obligé   l’entraîneur Abdelkader Yaiche à faire la tête et de ne pas reprendre son travail d’entraîneur en chef qui le relit avec l’ASAM, a interviewé Mr Bencid sur le cas de cette absence qui a duré, ” Oui c’est depuis Alger son lieu de résidence que Mr Yaiche nous a parlé au téléphone pour nous dire ceci : Je suis beaucoup  fatigué, épuisé, je ne peux en aucun cas reprendre mon travail d’entraîneur”.Et qu’avez-vous répondu président ?” Je lui ai répondu de la manière la plus sage, Coach prenez quelques jours de repos comme ça, ça vous fera oublié quelque soit un peu la fatigue, l’ASAM a toujours besoin de vos services”. Et à défaut de la reprise de Mr Yaiche avec l’ASAM, nous sommes contraints disait le Boss M’lili à trouver un autre entraîneur dans les plus brefs délais qui sera capable de poursuivre la bonne trac-tation de l’équipe aussi la politique  du club et continuer avec l’esprit actuel des joueurs qui ont un seul but : gagner tous les matches à Khelifi Touhami Zoubir et essayer de ramener quelques points de l’extérieur comme ça été le cas face au CSC, USMA, ASO Chlef, MCA, PAC, NAHD car l’équipe de Ain M’lila est attendue beaucoup en cette seconde phase de championnat. Les camarades de Amir Belaili sont tenus de rester sur la même trajectoire de bons résultats, et ce n’est pas la défaite de Sétif et le départ du coach Yaiche qui les font changer d’itiné taire, au contraire les joueurs M’lilis qui, d’ailleurs, ont assuré leur maintien avant le temps, doivent forcer pour atteindre l’objectif tracé celui de jouer l’année pro- chaine une coupe d’Afrique, synonyme de terminer parmi les trois premiers en tête de classement.Nous tenons à rappeler à nos abonnés et autres lecteurs du National Éco que l’équipe de la wilaya 04, l’AS Ain M’lila en l’occurrence a terminé durant la phase aller à la 5é place avec 31. Elle est devancée par les équipes de  L’ ESS, la JSS, le MCO et l’ O Médéa.
LE JOUEUR BOSSOF ET SON VOLT FACE 
Le gardien de buts de l’SAM quant a lui, il a pris seul la décision de quitter son poste de travail de l’ASAM d’ailleurs son actuel employeur et alla  signer un autre contact avec le Paradou Athlétique Club alors qu’il est toujours sous contrat avec l’équipe de Ain M’lila. Nous avons appris d’une chaîne de télévision, que le gardien de l’ASAM a opté définitivement avec le PAC. A propos du cas de Bossof l’ex GB des Rouge et Noir, le boss Cheded nous a dit ceci : ” Nous avons introduit une procédu re des plus règlementaires à son encon-tre et contre le club qui lui a ouvert les portes alors que le fils de Constantine est encore sous contrat avec l’équipe de l’AS Ain M’lila “.Cependant je cas du joueur Camerounais ex joueur du Mouloudia d’Alger qui a évolué avec le doyen avec une licence falsifiée et documents erronés,  auteur d’un prêt avec l’ASAM que la chaîne TV sportive a mis en exergue n’est que des fausses rumeurs puisque le joueur en question ne peut prétendre à aucun droit  de compensation ni du Mouloudia ni de El djamaya, vu que toute sa paperasse est falsifiée selon la FAF et son ex club d’origine au Cameroun.
LA SUBVENTION ALLOUÉE PAR LA SOCIÉTÉ DE CIMENT GICA 
Lors de la demande de la direction de l’ ASAM d’une aide de la part des autorités et de la wilaya et de l’ Apc de Ain M’lila ceci au cours de la dernière réunion tenue au siège de la résidence de la wilaya d’Oum Bouaghi qu’à présidée le chef de l’éxecut if, Monsieur Zine Eddine Tibourtine et qui a regroupé l’ ASAM, l’USMAB, le CRBAF, la JBAin Kercha, l’USC et l’équipe de volley-ball d’Oum Bouaghi, d’ailleurs  ce que tous les présidents ce jour là ont sollicité devant les autorités présentés à cette occasion. la Société du Groupe Industriel des Ciments d’Algerie ( G I C A ), la seule qui a répondu favorablement aux doléances des équipes de football, a débloqué une subvention de l’ordre de 1 milliard 500 millions de centimes nous dit-on, que les services de la wilaya a du partagé entre  L’ ASAM ( 750 millions de cts ),  et le reste entre les autres équipes.
Pour ce qui est des cas et de l’entraîneur Abdelkrim Yaiche et le GB Bossof, nous y reviendrons dans notre prochaines éditions avec plus de détails dés qu’il y’aura du nouveau.

Par : Ammar Saghiri

Related posts

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn